-= Lettre avec DÉBOURSÉ MANUSCRIT de LYON (Rhône) s/lettre -

35 €

Logo

Report this ad


Postcode:
01190
City:
Arbigny

Lettre avec déboursé manuscrit de LYON (Rhône) - 1803       


        Lettre avec correspondance, datée du 16 Germinal an 11 (soit le 6 avril 1803), adressée en port dû de LYON (Rhône) pour M. François JOHANNOT à LA GALLÉE, commune de MILLERY (Rhône) et réexpédiée sur ANNONAY (Ardèche). La Gallée du temps des Johannot.
    Lorsqu'en 1792 les biens des ecclésiastiques sont saisis à Millery par les révolutionnaires, la Gallée, considérée comme possession lyonnaise des Jésuites, ne fait pas partie des domaines réquisitionnés. Pour autant, le district révolutionnaire décide de mettre en vente aux enchères le domaine. Le 6 février 1793. Jean-Antoine Hutte, notaire de Lyon, remporte la mise pour le compte de François Ferdinand Johannot, papetier d’Annonay. Si à Millery, le climat est à la conquête agricole, à Lyon, le climat de terreur s’aggrave. Pierre Johannot, frère de François Ferdinand s’engage auprès des insurgés. Il est arrêté fin 1793. Ayant des différends avec Boissy-Danglas avec qui il est en froid depuis des années, il ne sera pas défendu : ses biens sont confisqués, et il sera exécuté à Lyon le 5 janvier 1794 pour avoir "propagé des principes contre-révolutionnaires, [et] calomnié les choses et les personnes de la République".
    À la suite de l’exécution de son frère, la bonne foi de François Ferdinand Johannot est contredite. Il se voit alors obligé d’expliquer sa situation afin de ne pas être à son tour dépossédé du domaine qu’il a acheté un an auparavant. Le 10 janvier 1794, les scellés sont apposés à la Gallée, et les denrées, biens meubles et immeubles de François Johannot mis sous séquestre. En mai, tous les fruits issus de ses cultures sont vendus aux enchères publiques. Une fois le climat apaisé, François Ferdinand Johannot récupère son bien. Dès lors, partagé entre sa résidence d'Annonay et sa maison de campagne de la Gallée, il va appliquer à Millery ce que l’atavisme familial lui a transmis : la nécessité de l’expérience, et de l’expérimentation en vue de l’excellence et du progrès. Désireux de tirer le plus de profit de ses terres, l’industriel se renseigne, lit, et en s’appuyant sur les derniers écrits de l’abbé Rozier, teste, avec plus ou moins de bonheur, techniques, graines et fumures en différents endroits du clos.

Descriptif :
- Marque postale LYON.
- Taxe manuscrite 2 décimes (tarif de 1802).
- Mention manuscrite de présent Anonay.
- Au verso, mention manuscrite déb. de Lyon.    Chaque lettre en port dû faisait l’objet d’une écriture concernant la taxe à encaisser par le bureau distributeur. Lorsque pour une raison quelconque changement d’adresse, fausse direction, etc …, le bureau distributeur ne pouvait délivrer la lettre, il la faisait suivre au nouveau bureau destinataire avec écritures à l’appui. Cette opération donnait lieu à l’apposition au dos de la lettre d’un cachet ou d'une mention manuscrite dit «déboursé».


       Cote 110 euros (Indice 13 Pothion-Baudot).

Quelque soit le nombre d'enchères remportées, il ne vous sera demandé qu'une seule participation aux frais de port.
Cette proposition n'est valable que si toutes les enchères partent dans le même envoi.

mots clés :
Rhône - Lyon - Millery
Givors - Annonay - Ardèche

Tous les envois pour l'étranger se font en recommandé.

For more information, click [view offer] to the right side.