♦ L.A.S Nelie JACQUEMART Châalis par Senlis peintre Chemin d

120 €

Logo

Report this ad


Postcode:
69001
City:
Lyon

Merci pour votre visite. En bas de page, retrouvez les détails de nos conditions de vente / livraison. Merci d'en prendre connaissance avant d'enchérir. N'hésitez pas à nous poser vos questions. 

Thank you for your visit. At the bottom, find all the details of our conditions of sale / delivery. Thank you to become acquainted before bidding. Feel free to ask us questions.


 ●  Nelie JACQUEMART -- (Paris 1841 -- Paris 1912) ● 

Artiste peintre, collectionneuse et mécène française.
 
L.A.S - Châalis, 29 novembre.
4p in-12 (10.5x13cm env.) 

Lettre adressée  à un haut responsable de la Compagnie du Chemin de fer du Nord [Castet ?]

 « Monsieur, 

J’ose avoir recours à votre complaisance. 

J’ai reçu d’une de mes amies, le 10 novembre, l’avis qu’un paquet contenant un jupon en laine, m’était adressé rue de
Laval 9 au lieu de 19. 

C’est sans doute cette erreur de numéro, qui fait que je n’ai pas encore reçu l’objet annoncé. 

Je commence à être inquiète, c’est pourquoi je prends la grande liberté de m’adresser à vous, 

pour savoir ce qu’il est devenu et si votre toute puissance au Nord peut me le faire retrouver. 

Pardonnez-moi, Monsieur, cette indiscrétion et veuillez agréer d’avance 

avec tous mes remerciements l’expression de mes meilleurs sentiments. 

Nel Jacquemart

- Si vous aviez quelque chose à me faire dire, je rentre à Paris le 2 décembre »

Jeune peintre de genre issue d’une famille modeste, Nelie JACQUEMART bénéficia enfant de la protection de la patronne de ses parents Madame de Vatry, propriétaire avec son époux du domaine de Chaalis.
La jeune Nélie s’y rendra fréquemment et son don pour la peinture sera chaleureusement encouragé par sa protectrice. Elle épousera en 1881 le riche héritier Edouard André (1833-1894), dont elle avait réalisé le
portrait en 1872. Ces deux grands mondains constitueront l’une des plus belles collections d’art de l’époque, toujours réunie dans les deux musées homonymes de Paris et de Chaalis (elle avait racheté le domaine des Vatry

à la fin de sa vie).

Très bel état de conservation 


Envoi soigné & offert par lettre recommandée (uniquement si envoi en France)

Informations complémentaires concernant le signataire de ce document :


Cornélie Barbe Hyacinthe Jacquemart, dite ensuite Nélie, naît le 25 juillet 1841 à Paris dans le 3e arrondissement

Ses parents, Joseph Jacquemart et Marie Hyacinthe Ri voire t, sont originaires du département de la Meurthe. 

Son père a été un « relais » local d'Alphée Bourdon de Vatry pour son élection à la députation en 1835. Venus à Paris dans son sillage, ils sont « employés » par Madame de Vatry. Cette dernière, riche bourgeoise, s'intéresse à la jeune Nélie, de manière « quasi maternelle »


Sa protectrice, de son nom de naissance Rose Augusta Émilie Paméla Hainguerlot (1802-1881), et son mari, Alphée Bourdon de Vatry (1793-1871), agent de change et député sous la monarchie de Juillet, deviennent propriétaires le 2 juin 1850 du domaine de Chaalis, qui est transformé en résidence de chasse. La jeune enfant s'y rend souvent, notamment pour de longs séjours durant la belle saison1. Le domaine est alors un lieu de rencontre du fait des importants réaménagements et restaurations entrepris4 mais aussi parce qu'il devient un pavillon de chasse et que madame de Vatry y organise des réceptions. C'est sans doute à son initiative que la jeune Nélie est encouragée à développer ses aptitudes au dessin

Toujours protégée par Madame de Vatry7, Nélie Jacquemart entreprend réellement l'étude de la peinture en devenant élève de l'« atelier des femmes »Note 3 du peintre Léon Cogniet8. Celui-ci, professeur aux Beaux-Arts de Paris, école dont l'accès est interdit aux femmes jusqu'en 18979, passe une à deux fois par semaine dans cet atelier privé qui est tenu d'abord par sa sœur Marie-Amélie Cogniet (1798-1869), puis par une de ses élèves qu'il épouse en 1865 : Caro

For more information, click [view offer] to the right side.