Jeu d'échecs playmobil - Série batailles Romaines, Guerre de

108,90 €

Logo

Report this ad


Postcode:
33000
City:
Bordeaux

Jeu d'échecs playmobil. (11)


Série bataille Romaines. La guerre de Spartacus (73-72 avant J.C.)

 Série des Romains, Marcus Licinius Crassus  - Complet de ses 16 pièces.

- 1 Roi (Crassus)

- 1 Reine 

- 2 fous (portes enseignes) - 

- 2 cavaliers  

- 2 tours (arbalètes) 

- 8 soldats légionnaires avec  bouclier et épée.


Série des Gladiateurs, Spartacus. - Complet de ses 16 pièces.

- 1 Roi (Spartacus)

- 1 Reine

- 2 fous (Gladiateurs avec flambeaux et drapeaux).

- 2 cavaliers (Lion et Tigre de l'arène).

- 2 Tours (tours d'entrainement)

- 8 gladiateurs armés.


("Il arrivait que, malgré les précautions prises par le lanista (=trafiquant d'esclaves possesseur d'une école de gladiateurs), des révoltes se produisaient, elles étaient en général rapidement réprimées par les forces de police locales et tout rentrait dans l'ordre. Lorsque soixante-quatorze pensionnaires, des Thraces, des Gaulois, des Germains, s'évadèrent de l'école de Lentulus Batiatus, située à Capoue, personne ne pouvait soupçonner que cet événement mineur serait à l'origine d'un des plus grands dangers courus par Rome au cours de son histoire.

Les instigateurs de l'évasion étaient Spartacus, un Thrace de naissance libre qui avait servi comme auxiliaire dans l'armée romaine, avait déserté et, repris, avait été réduit en esclavage, Crixus et Oenomaüs, des Gaulois, eux aussi , croit-on, esclaves de fraîche date. Les évadés se réfugièrent sur les pentes du Vésuve. Le pouvoir ne prit l'affaire au sérieux à Capoue et à Rome, où les esprits étaient préoccupés par les événements d'Espagne et d'Orient, que lorsque des milliers d'esclaves eurent rejoint les évadés. Comme d'habitude dans ce genre de situation, le Sénat se contenta d'envoyer des cohortes d'auxiliaires dont elle confia le commandement au préteur Claudius Glaber. Celui-ci bloqua les révoltés : il savait qu'ils étaient mal armés et dépourvus de vivres ; il suffisait donc d'attendre que la faim les réduisît à se rendre. C'était sans compter sur la forte personnalité de Spartacus, qui n'était pas seulement doué d'une force herculéenne mais aussi d'une intelligence très pragmatique : il comprit qu'il ne pouvait affronter en bataille rangée même les troupes médiocres du préteur. Les assiégés remarquèrent que les Romains ne gardaient pas la position du côté d'un à-pic qu'ils jugeaient impraticable. C'est de ce côté que Spartacus fit descendre ses hommes, de nuit, à l'aide d'une échelle fabriquée avec des sarments de vigne, contourna les positions romaines et, profitant de l'effet de surprise, les mit en déroute.

Après ce succès, Spartacus, qui vit ses effectifs augmenter, organisa des raids pour assurer la subsistance de ses hommes et pour s'emparer des armes nécessaires pour combattre les troupes que ne manquerait pas d'envoyer Rome. Il s'empara en même temps d'un butin qui allait lui servir ultérieurement de monnaie d'échange pour satisfaire les besoins d'une véritable armée. De fait les préteurs envoyés pour mettre fin à cette rébellion qui menaçait les riches propriétés des grands propriétaires terriens -des sénateurs- furent successivement tous battus. Ce n'était plus une simple révolte à laquelle Rome devait faire face mais une guerre qu'il fallait soutenir.")

Pièces livrées SANS ECHIQUIER.

Pièces livrées dans une boîte carton noire neuve.


Les pièces conviennent de préférence pour un échiquier de cases 5,5 cm.


Livraison en France métropolitaine par mondial relay : 3,95 euros.

Pas de livraison à l'étranger.


L'adresse de règlement paypal devra correspondre à l'adresse de livraison.

For more information, click [view offer] to the right side.