Insigne 35e régiment d'artillerie parachutiste Tarbes artill

4,50 €

Logo

Report this ad


Postcode:
76710
City:
Montville

35e régiment d'artillerie parachutiste

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

35e régiment d’artillerie parachutiste Création 7 octobre 1873 Pays France Branche Armée de terre
Artillerie parachutiste Type Régiment Rôle Artillerie d'urgence Fait partie de 11e brigade parachutiste de la 3e division Garnison Tarbes Ancienne dénomination 35e régiment d'artillerie (35e RA)
35e régiment d'artillerie de campagne (35e RAC)
régiment de marche 35/28e RAC
35e régiment d'artillerie divisionnaire (35e RAD)
35e régiment d'artillerie légère parachutiste (35e RALP)
35e régiment d'artillerie interarmes Devise "Droit devant" Inscriptions
sur l’emblème Saint-Gond 1914
Champagne 1915
La Malmaison 1917
Noyon 1918
Somme-Py 1918
AFN 1952-1962 Guerres Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Guerre d'Indochine
Guerre d'Algérie
Opérations extérieures Fourragères Aux couleurs du ruban de la Médaille militaire Décorations Croix de guerre 1914-1918 quatre palmes
Croix de la valeur militaire
une palme Commandant Colonel Bruno Costanzo Commandant historique Colonel Ferdinand Foch modifier 
Le 35e régiment d'artillerie parachutiste1 (35e RAP) est situé à Tarbes2,3, dans le département des Hautes-Pyrénées4,5,6 (65), en région Occitanie. Il est l'héritier du 35e régiment d'artillerie (35e RA) créé à Vannes le 7 octobre 1873, régiment commandé par le colonel Foch7,8,9 de 1903 à 1905.

Aujourd'hui le 35e RAP est l'unique régiment d'artillerie parachutiste de l'armée française9,10,11. Sa devise est : « Droit Devant ». Régiment d’appui de la 11e brigade parachutiste (11e BP)12, il arme l’échelon national d’urgence des troupes aéroportées (ENU TAP), constamment en alerte au sein de la Quick reaction force (QRF TAP)13.

Le régiment est porteur de nombreuses traditions militaires parachutistes, qu'elles soient mémorielles14,15,16,17, sportives, artistiques ou festives18,19,20. Deux d'entre elles sont essentielles : le chant et la musique. Elles sont illustrées, la première par « Le chant du 35e RAP/Droit Devant21 » et la seconde par « La marche régimentaire du 35e RAP22 ».

Sommaire


- 1 Historique
- 1.1 De 1873 à 1914
- 1.1.1 Campagne de Tunisie de 1881 à 1888

- 1.2 Première Guerre mondiale : la Grande Guerre
- 1.2.1 1914
- 1.2.2 1915
- 1.2.3 1916
- 1.2.4 1917
- 1.2.5 1918

- 1.3 Entre-deux-guerres : 1919 - 1939
- 1.4 Seconde Guerre mondiale
- 1.5 De 1945 à 1953
- 1.6 Guerre d'Indochine
- 1.7 Guerre d'Algérie : campagnes d'Algérie et de Tunisie
- 1.8 De 1961 à nos jours
- 1.8.1 Période interarmes : 1971 - 1975
- 1.8.2 Missions de courte durée (MCD)
- 1.8.3 Opérations extérieures (OPEX)


- 2 Étendard
- 3 Chefs de corps
- 4 Régiment aujourd'hui[11],[43],[44],[45]
- 4.1 Missions
- 4.2 Composition
- 4.3 Matériels
- 4.4 Stationnement

- 5 Régiments frères du 35e RAP au sein de l'artillerie parachutiste[23],[30]
- 6 Amicale du 35e RAP et de l'artillerie parachutiste[30]
- 7 Galerie de photos
- 8 Sources et bibliographie
- 9 Notes et références
- 10 Voir aussi
- 10.1 Articles connexes

- 11 Liens externes


Historique

De 1873 à 1914
Le 35e régiment d'artillerie (35e RA) est créé le 7 octobre 1873 à partir d'unités élémentaires (batteries) prélevées sur les régiments suivants : 10e de Rennes, 25e et 7e RA de Vincennes, 22e RA de Versailles. Ces unités rejoignent la garnison de Vannes entre le 31 octobre et le 5 décembre 1873. En juillet 1874 : fin de la phase de mise sur pied, le 35e RA comptant alors un effectif de 817 hommes, 435 chevaux, 6 batteries montées et 3 batteries à cheval. Les canons sont des canons de 90 mm de Bange modèle 187723,24.
Campagne de Tunisie de 1881 à 1888
Deux unités élémentaires participent à cette campagne23,24.
Première Guerre mondiale : la Grande Guerre
Le 35e régiment d'artillerie de campagne (35e RAC)25, dont la devise est Mourir en chantant, compte 9 batteries équipées du célèbre canon d

For more information, click [view offer] to the right side.