Insigne 13 E R D P RDP REGIMENT DRAGONS PARACHUTISTES AUSTER

4,50 €

Logo

Report this ad


Postcode:
76000
City:
Rouen

13e régiment de dragons parachutistes

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pour les articles homonymes, voir 13e régiment.

13e régiment de dragons parachutistes
Insigne du 13e régiment de dragons parachutistes. Création 4 octobre 1676 Pays France Branche Armée de terre Type Régiment parachutiste Rôle Forces spéciales
Renseignement Effectif 707 personnes1 Fait partie de Commandement des forces spéciales Terre Garnison Camp de Souge (Martignas-sur-Jalle) Ancienne dénomination 13e régiment de dragons Devise « Au-delà du possible » Inscriptions
sur l’emblème Valmy 1792
Hohenlinden 1800
Austerlitz 1805
Iéna 1806
La Moskova 1812
Ypres 1914
Verdun 1916
AFN 1952-1962 Anniversaire Saint-Michel (29 septembre) Guerres Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Guerre d'Algérie
Guerre du Golfe
Guerre d'Afghanistan (2001)
Seconde guerre civile irakienne Batailles Bataille de Valmy
Bataille d'Austerlitz
Bataille d'Iéna
Bataille d'Ypres
Bataille de Verdun Décorations Croix de guerre 1939-1945
une palme
Croix de la Valeur militaire
trois palmes
Médaille d'or de la Ville de Milan Commandant Yves Jézéquel2 modifier 
Le 13e régiment de dragons parachutistes (ou 13e RDP) est un régiment parachutiste intégré aux forces spéciales de l'armée française faisant partie du commandement des forces spéciales Terre, créé sous la Révolution à partir du régiment des dragons de Monsieur un régiment français d'Ancien Régime.
Il fut transformé en unité blindée équipée de chars en 1936, puis en unité parachutiste en 1952.

Spécialisé dans le renseignement à partir de 1963, il fait partie, depuis 2002, de la brigade des forces spéciales terre (BFST) et dépend, pour emploi, du chef d'état-major des armées et, par délégation, de la Direction du Renseignement militaire (DRM) ou du Commandement des opérations spéciales (COS)3.

Description héraldique de l'insigne : Écu de dame de sinople à l’ombre de soleil éteint de vieil ivoire issant de la pointe accompagnée en chef de deux « E » adossés et entrelacés en scriptes d’or brochant sur les raies et chargés en pointe d’un aigle impérial de sable plumeté d’or. À la bordure d’or chargée en flancs, de feuille de lauriers du même et en pointe d’un listel aussi d’or portant le titre « 13e Dragons » en chiffres et en capitales gravées. Pour timbre une couronne impériale d’or brochant sur le chef de l’écu et assortie de deux lambrequins aussi d’or, en forme de banderoles, chargée d’abeille même.

Sommaire


- 1 Création et différentes dénominations
- 2 Historique des garnisons, combats et batailles
- 2.1 Révolution et Empire
- 2.2 1815 - 1855
- 2.3 Second Empire
- 2.4 1870 - 1914
- 2.5 Première Guerre mondiale
- 2.6 Entre-deux-guerres
- 2.7 Seconde Guerre mondiale
- 2.8 Depuis 1945
- 2.8.1 Transformation en unité de renseignement
- 2.8.2 Engagement en opérations extérieures
- 2.8.3 Pertes en opérations extérieures


- 3 Traditions
- 3.1 Devises
- 3.2 Insigne
- 3.3 Étendard
- 3.4 Chant
- 3.5 Décorations
- 3.6 Armes d'honneurs (décorations révolutionnaires)

- 4 Chefs de corps
- 4.1 Ancien régime
- 4.2 Révolution et Empire
- 4.3 Restauration
- 4.4 IIe République et Second Empire
- 4.5 IIIe République
- 4.5.1 Première Guerre mondiale
- 4.5.2 Entre-deux-guerres
- 4.5.3 Seconde Guerre mondiale

- 4.6 IVe République
- 4.7 Ve République

- 5 Personnalités ayant servi au sein du régiment
- 6 Le régiment aujourd'hui
- 6.1 Subordinations
- 6.2 Composition
- 6.3 Missions
- 6.4 Formation
- 6.5 Matériels

- 7 Implantation
- 8 Bibliographie
- 9 Notes et références
- 10 Voir aussi
- 10.1 Articles connexes
- 10.2 Liens externes

Création et différentes dénominations


- 4 octobre 1676 : levée du régiment en Languedoc par le marquis de Barbezières.
- 1714 : Régiment des Dragons de Goesbriand
- 12 décembre 1724 : renommé Dragons de Condé4
- 1744 : pre

For more information, click [view offer] to the right side.