Gros lot de 86 photos originales de Jean Marais + dédicace L

160 €

Logo

Report this ad


Postcode:
75001
City:
Paris

Gros lot de 86 photos originales de Jean Marais et de son entourage issues de plusieurs évènements, prises par plusieurs photographes différents, dont quelques unes en noir et blanc.
Dans le lot il y a une photo de Jean Marais en comp1gnie de Jacques Chirac, qui était à ce moment président de la République.
Différents formats :
25 X 18 cm
19 X 11,7 cm
25,2 X 8,8 cm
15,2 X 10,2 cm
14 X 9,5 cm

Différents photographes :
* Jacqueline Fery (secrétaire de l'association des "amis de Jean Cocteau)
* Sylvie Midoux (exposition : Jean Cocteau, à l'hôtel de ville, le 6 Septembre 1993) (auteur de la bio "Jean Marais : l'oeuvre plastique")
* Jean-Marc Ortiz (archiviste de Jean Cocteau)
* Serge Assier (photographe professionnel)
* Aline Pillet-Vassilief

Certaines photos ont été également prises à l'occasion du repas des amis de Cocteau (Juin 1990), puis aussi lors de la dédicace pour la sortie des correspondances de Jean Cocteau et Lucien Clergue édité chez Actes Sud.

Je joins au lot un flyer de publicité pour l'ouvrage (illustré d'un dessin de Cocteau) avec au verso une dédicace de Lucien Clergue (Grand ami de Picasso et Jean Cocteau)

Lucien Clergue, né le 14 août 1934 à Arles et mort le 15 novembre 2014 à Nîmes est un photographe français.
Il est le premier photographe à être élu membre de l'Académie des beaux-arts de l'Institut de France. Il en fut le président pour l'année 2013.
À partir de 1953, après la mort de sa mère (30 décembre 1952), il consacre tout son temps libre à la photographie, très influencé dans un premier temps par le surréalisme et par les portraits de Thérèse Le Prat.

La rencontre avec Picasso.
Le 27 septembre 1953, lors d'une corrida aux arènes de Nîmes, il force le destin en mettant ses photographies sous le nez de Pablo Picasso. Celui-ci est intéressé et à la question posée : « Est-ce que cela vous plaît », il répond : « Vous savez bien que cela me plaît ». Pendant deux ans, le jeune Clergue s'emploie à produire un travail construit à Picasso pour le surprendre. C'est durant cette période qu'il crée la série intitulée La Grande récréation représentant des saltimbanques dans les ruines d'Arles, à laquelle succèdent les Charognes.

Le 4 novembre 1955, pour la première fois, Lucien Clergue se rend chez Picasso, à Cannes, pour récupérer les albums qu'il lui a envoyés. Il est reçu à bras ouverts, Pablo Picasso lui disant : « On me dit que le plus grand photographe, c'est Cartier-Bresson ; moi, je dis que c'est vous ». Leur amitié durera près de vingt ans, jusqu'à la mort de Picasso en 1973. Le livre Picasso mon ami (Éditions Plume) retrace les moments importants de leur relation.

Grâce à Pablo Picasso, il rencontre le collectionneur et critique d'art Douglas Cooper et Jean Cocteau. Les deux hommes font découvrir les photographies de Clergue à des critiques d'art et à des conservateurs suisses et allemands qui sont les premiers à lui consacrer de véritables expositions.

Corps mémorable.
En 1957, il publie Corps mémorable aux Éditions Pierre Seghers, poèmes de Paul Éluard, couverture de Pablo Picasso, poème liminaire de Jean Cocteau. L'ouvrage est réédité en 1960 sans le poème de Cocteau, puis en 1962. En 1963 paraît une version allemande dans laquelle la censure imposera de changer une des douze photos, puis en 1965, mais tout le texte est en noir.


Possibilité d'échange 3n mains propres et paiement en espèces sur Paris.

For more information, click [view offer] to the right side.