GLAIVE - PATROUILLEUR GENDARMERIE MARITIME P.671 - tape de

68,67 €

Logo

Report this ad


Postcode:
29217
City:
Le Conquet

rare TAPE DE BOUCHE 

patrouilleur gendarmerie maritime

GLAIVE

 P.671   , 

  diamètre bronze 12.5 cm  bois 16.5 cm ,

1 kilo , 
parfait  état , 

 telle que photos .

port en sus France métropolitaine 


&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&


Shipping  priority  airmail as precised  , not included.

other items// autres objets ! 

.........................................

--------------------------------------------

-
Second patrouilleur rapide type Trident commandé aux chantiers Auroux à Arcachon, Glaive est mis sur cale en 1975. Lancé le 25 août 1976, il rallie quelques mois plus tard Lorient pour achèvement. Admis au service actif le 2 avril 1977, il est affecté le jour même au sein de la Flottille du Nord (FLONORD) à Cherbourg. Avec Pertuisane arrivé quelques mois plus tôt, ils se substituent progressivement aux derniers escorteurs côtiers.

Armé par deux équipages se relayant successivement, le petit navire commence ses missions de surveillance générale du trafic maritime sur l'une des routes les plus fréquentées au monde. Le 17 septembre 1982, Glaive accompli l'opération la plus étonnante de sa carrière : le remorquage de l'épave d'un avion de tourisme britannique qui s'est abîmé en mer la veille et flottant au nord-est des Casquets !

Transféré comme les autres navires de la série à la gendarmerie maritime, il quitte Cherbourg le 8 septembre 1987 pour rejoindre Toulon, son nouveau port d'attache. Au sein du groupement de gendarmerie maritime de la Méditerranée, le PATRA remplace La Combattante, désignée pour Cherbourg. Il reprend inlassablement ses activités de patrouille maritime dans une zone comprise entre Port-Vendres et Menton s'étendant au sud jusqu'à la Corse.

Après 5 années passées en Méditerranée, Glaive quitte Toulon le vendredi 4 septembre 1992 pour retourner à Cherbourg. Son affectation dans le grand port du Levant l'aura amené à contrôler 3683 navires, relever 1982 infractions, effectuer 10000 interventions et parcourir l'équivalent de 2 fois le tour de la terre. Arrivé le 22 septembre dans le port Normand, il y remplace le Phénix, dernier dragueur type D employé depuis 1988 comme patrouilleur et récemment mis en complément.

Au sein du groupement de gendarmerie maritime de la Manche, il retrouve La Combattante remplacée en 1997 par le Géranium. Placé sous le commandement opérationnel de la préfecture maritime de Cherbourg, Glaive assure ses missions de contrôle maritime dans un espace très fréquenté se situant du Mont Saint Michel à la frontière Belge. Initialement prévu être désarmé en 2002 puis en 2006, le patrouilleur cherbourgeois est prolongé jusqu'à son remplacement.

Remplacé par Athos et Aramis reversés à la gendarmerie maritime suite à la fermeture de la Base Navale de l'Adour, Glaive rentre pour la dernière fois dans le port de Cherbourg le lundi 15 juin 2015 escorté et dignement salué par les unités de la base navale. A l'issue de ses opérations de désarmement et de la dernière cérémonie des couleurs, il entrera dans la filière de déconstruction.

Il est jumelé avec une ville du département de la Gironde, Arcachon.

For more information, click [view offer] to the right side.