Casque de Pompier "Petit Colin" en fibre Année 50 en très be

40 €

Logo

Report this ad


Postcode:
59491
City:
Villeneuve-d'Ascq

CASQUE DE POMPIER ANNEE 50 de marque "Petit Colin"


Très bel état général !


Casque en très bel état pour son âge. Viens d'une collection donc a été conservé avec soin.


Un petit éclat sur l'arrière (voir photos). Quelques traces et griffures d'usage mais rien de grave.
A garder sa couleur, pas d'altérations.
Les lanières et sangles à l'intérieur sont belles également. Il a été porté mais le cuir ainsi que l’intérieur en général est très très bien conservé.


Source WIKIPEDIA :

Nicolas Petitcollin s'intéresse au celluloïd dès la fin du XIXe siècle1. La société est inscrite comme société anonyme le 24 février 1900 avec pour objectif la fabrication d'objets en celluloïd ainsi que les objets en corne, écaille, ivoire et pour siège le 20 boulevard Saint-Denis à Paris3. En 1901, cette société va déposer pour la première fois la marque de la tête d’aigle. Cette tête d’aigle, devenue le symbole de la Maison Petitcollin, l’est toujours de nos jours. En 1902, la société développe un procédé de moulage pour le celluloïd qui présente l'avantage d'obtenir directement des reliefs polis4.

La société est cotée à la bourse de Paris à partir du 27 novembre 19063. En l’absence d’archives et de témoignages, les premiers jouets Petitcollin devaient être des balles et des hochets. Il semble que la fabrication des poupées ait démarré courant 1912[réf. nécessaire]. En 1912 et 1913, la société figure encore dans la catégorie « bijouterie » de l'indicateur Lahure5.

Durant la première guerre mondiale, l'usine d'Étain est entièrement détruite6.

Au long de l’entre-deux-guerres, la Société Petitcollin va devenir le fer de lance de l’industrie française du jouet[réf. nécessaire]. Vers 1924-1926, la société Petitcollin innove en mettant sur le marché un poupon que l'on peut baigner, le baigneur « Petit Colin »7,1.

En 1928, la société Petitcollin fusionne avec ses deux concurrents sur le marché du celluloïd : les sociétés Oyonnithe et la Compagnie du celluloïd6.

En 1930-1931, Petitcollin crée des poupées ethniques8 qui seront présentées à l'exposition coloniale de 19311. La société déposera de nombreux brevets notamment pour les « yeux dormeurs »9.

Avec l'arrivée des résines de polyester, la Compagnie Petitcollin, qui avait décidé de spécialiser son usine d’Étain dans la fabrication d’objets en résine, devint en 1961 le premier fabricant français de casques.

En 1995, la société est rachetée par Vilac10, elle est depuis lors la Sarl Jouets Petitcollin, avec son siège à Étain, et est cogérée par Hervé Halgand et Yvan Lacroix.

L’usine Petitcollin est ouverte au public depuis 1998. À travers des visites commentées qui s’adressent à un public de tous âges et toutes origines, l’entreprise partage sa longue tradition de savoir-faire et son histoire.

Depuis la délocalisation de la fabrication de la Poupée Corolle en 200411, Petitcollin est la plus ancienne et la dernière fabrique française de poupées encore en activité en France12. À ce titre, l'entreprise a le label « Entreprise du patrimoine vivant » depuis 200713. Selon son bilan, pour la période 1er avril 2007 - 31 mars 2008, la société compte 25 salariés et a réalisé un chiffre d'affaires de 636 693 € pour une perte nette de 38 884 €.

Un espace muséographique consacré à la marque, édifié par la Communauté de communes du pays d'Étain, a ouvert en septembre 2009.
Le 19 octobre 2009, la poste française a émis une série de timbres sur les poupées de collection et un baigneur de Petitcollin figure sur l'un des timbres


Dims : 33*28*15 cm

LES PRIX SONT NEGOCIABLES DANS LA LIMITE DU RAISONNABLE.

 

Pour plus d'infos ou de photos, n'hésitez pas à me contacter.

Réponse rapide.

 

Envoi OFFERT et SOIGNE par Colissimo ou relais colis (Mondial Relay, Shop2Shop,...). Vous choisissez !


 

Suivez-moi également sur ma page Instagram où j’expose mes trouvailles et mes trésors !

@clem_alegoutdelabrocante

For more information, click [view offer] to the right side.