CADRE "LA MAISON DE LA DERNIERE CARTOUCHE"

40 €

Logo

Report this ad


Postcode:
31000
City:
Toulouse

CADRE ANCIEN AVEC GRANDE PHOTOGRAPHIE DE "LA MAISON DE LA DERNIERE CARTOUCHE"

CADRE OR CISELE

DIMENSIONS 43CM SUR 33CM

La Maison de la dernière cartouche est un musée consacré aux combats de la bataille de Sedan, dans la ville de Bazeilles. Ce musée est lui-même installé dans un bâtiment historique qui abrita les combattants de la Division Bleue.

Musée ouvert en 1969


Durant la guerre de 1870, des soldats de l'Infanterie de Marine se postèrent dans cette auberge afin d'opposer une ultime résistance aux soldats bavarois lors des combats du 1er septembre. L'édifice garde encore la véracité des événements à travers ses structures qui sont parfois toujours dans leur état de destruction depuis les faits.


Le musée est situé dans l'ancienne auberge où se déroula l'action de résistance héroïque d'une cinquantaine d'hommes de la Division d'Infanterie de Marine lors des combats de Bazeilles les 31 août et 1er septembre 1870. Les traces de cet évènement ont été préservées, notamment la pièce immortalisée par le célèbre tableau d'Alphonse de Neuville. Les objets présentés sont issus en grande partie du champ de bataille ainsi que de dons des descendants des militaires. Le musée présente un aperçu général de la guerre, de la bataille de Sedan et du déroulement des combats dans le village.  le lendemain des combats, la Maison de la Dernière Cartouche devient un musée qui présente la bataille et les souvenirs des combattants français et bavarois, mais aussi les souffrances du village et de ses habitants. Les Bazeillais payèrent en effet un lourd tribut à cette guerre de 1870 qui rassemble pour la première fois la totalité des Etats allemands unis à la Prusse (Guillaume 1er) contre la France (Napoléon III). 

nétrer dans la Maison de la dernière Cartouche, c’est se trouver plongé dans un lieu excep

Pénétrer dans la Maison de la dernière Cartouche, c’est se trouver plongé dans un lieu exceptionnel qui a gardé son caractère authentique et émouvant. C’est en effet dans cette ancienne auberge que se déroula le combat glorieux qui lui fit donner son nom.

Dès le lendemain des combats, la Maison de la Dernière Cartouche devient un musée qui présente la bataille et les souvenirs des combattants français et bavarois, mais aussi les souffrances du village et de ses habitants. Les Bazeillais payèrent en effet un lourd tribut à cette guerre de 1870 qui rassemble pour la première fois la totalité des Etats allemands unis à la Prusse (Guillaume 1er) contre la France (Napoléon III). 

Les Troupes de marine qui se battirent à Bazeilles ont livré un combat particulièrement acharné, devenu emblématique de leur vaillance et de leur volonté de remplir jusqu’au sacrifice suprême la mission qui leur avait été confiée. 

En deux jours de combats acharnés, ce sont 2655 marsouins et bigors et près de 5 000 soldats bavarois qui tombèrent à Bazeilles.

tionnel qui a gardé son caractère authentique et émouvant. C’est en effet dans cette ancienne auberge que se déroula le combat glorieux qui lui fit donner son nom.

Dès le lendemain des combats, la Maison de la Dernière Cartouche devient un musée qui présente la bataille et les souvenirs des combattants français et bavarois, mais aussi les souffrances du village et de ses habitants. Les Bazeillais payèrent en effet un lourd tribut à cette guerre de 1870 qui rassemble pour la première fois la totalité des Etats allemands unis à la Prusse (Guillaume 1er) contre la France (Napoléon III). 

Les Troupes de marine qui se battirent à Bazeilles ont livré un combat particulièrement acharné, devenu emblématique de leur vaillance et de leur volonté de remplir jusqu’au sacrifice suprême la mission qui leur avait été confiée. 

En deux jours de combats acharnés, ce sont 2655 marsouins et bigors et près de 5 000 soldats bavarois qui tombèrent à Bazeilles.

For more information, click [view offer] to the right side.