1910 UNE DES PREMIÈRES MONTRES DE POIGNET MOUVEMENT AS SUISS

87 €

Logo

Report this ad


Postcode:
06270
City:
Villeneuve-Loubet

Mon site personnel, envoyer un message pour me demander l'adresse : oo

pour suivre mes réparations : ocoeurdutemps facebook
MONTRE DE COLLECTION !!!

L’histoire des montres minuscules remonte au XVIeme siècle déjà. Elle s’étoffe quelque peu au tournant des XVIIIeme et XIXeme siècles. Il faut attendre la fin du XIXeme et le début du XXeme pour assister à la véritable naissance de la montre-bracelet fabriquée en série. Non sans peine d’ailleurs lorsqu’il s’agit de sa version homme, considérée quasi unanimement comme farfelue, peu fiable et, surtout, efféminée ! Mais quelques pionniers, dont Omega, Zenith et d’autres grandes manufactures n’en auront cure et, contre vents et marées, parviendrons assez rapidement a imposer cette nouveauté sur le marché, en dépit de son caractère « révolutionnaire » pour l’époque.
Cotée production en série, c’est Girard-Perregaux, à La Chaux De Fonds, qui ouvre la voie en 1880 avec une commande de 2000 montres-bracelets avec grille de protection, destinées aux officiers de la Marine impériale Allemande. Paul Ditisheim (Solvil & Titus), La Chaux-De-Fonds, et Longines, St-Imier, se mettrons également à fabriquer des montres-bracelets dans les années 1890. Puis Louis Brandt & Frères dés 1899, sous les marques Labrador et Omega.

De tout le domaine horloger, la montre ancienne est certainement l'objet le plus collectionné. Les premières montres portables datent du début du XVIe siècle, quand les artisans horlogers se mirent à réaliser des réductions d'horloges de table, devenues transportables grâce à l'invention du ressort. Certains historiens pensent que le besoin d'une horloge mobile venait des riches marchands de la Renaissance. Ils avaient à connaître l'heure dans leur "voiture" qui leur tenait lieu de bureau. La montre de carrosse naquit de ce besoin. La montre pendentif, puis la montre de poche n'en seraient que la réduction.
Les premières montres sont rarement signées. Ce n'est qu'en fin du XVIIe siècle qu'apparaissent quelques mouvements signés (sur les montres de grands horlogers du type Breguet, Leroy, Patek Philippe...). Au fil du XVIIIe siècle on trouve de plus en plus fréquemment une signature sur le cadran et sur le mouvement. Au XIXe on la trouve parfois sur le boîtier ou sur le couvercle intérieur. La signature de la montre est aujourd'hui un important critère pour le collectionneur car elle permet de situer précisément l'époque, le contexte et le lieu, car on dispose d'un nombre étonnant de renseignements sur certains horlogers.

Mon site personnel, envoyer un message pour me demander l'adresse : oo

pour suivre mes réparations : ocoeurdutemps facebook

ORIGINES DE PREMIÈRES MONTRES DE POIGNETS

La première guerre mondiale voit passer les montres de la poche au poignet et quelles montres ! La plupart du temps, les premières montres des poilus sont des bricolages avec des bracelets extensibles comportant une griffe qui permet d'adapter des montres de col (ou montres pendentifs comme je propose aujourd’hui) faites pour les dames aux poignets des hommes. Au début du siècle, porter un bracelet avec une montre est regardé comme plutôt féminin et beaucoup d'hommes répugnent à porter leur montre au poignet surtout s'il s'agit d'une adaptation de pièce féminine.
Il s'avère que dans les tranchées et avec l'uniforme militaire, il est peu aisé de porter une montre de poche, car soit elle se trouve dans le manteau et est peu accessible avec un risque de perte, soit il faut la porter sous le manteau et là, elle est inaccessible. Le poignet s'impose donc.
Ces montres seront portées par les poilus les plus privilégiés, car s'il avaient bien des montres au poignet soit en argent soit en métal blanc ou acier noirci (moins fréquentes), celles-ci n’avaient pas encore de caractéristiques réglementaires et leur appartenaient donc en propre. Les paquetages militaires ne s’enrichiront de montres distribuées par l'armée que plus tard. On accorde pourtant à ces montr

For more information, click [view offer] to the right side.